Vous êtes ici : Accueil > Les formations > Disciplines > SVT > Radioactivité : ne pas confondre particules et rayonnement.
Publié : 15 mars 2011

Radioactivité : ne pas confondre particules et rayonnement.

Avec la catastrophe survenue au Japon, vous entendez parler de radioactivité, mais il ne faut pas confondre les particules radioactives et les radiations (rayonnements)
Quand il y a une explosion dans une centrale au Japon, il y a rejet dans l’atmosphère de particules : ce sont des atomes radioactifs, par exemple il peut y avoir rejet d’iode 131.
Ce n’est pas le même iode qui est dans votre sel de cuisine ; dans le sel de cuisine c’est de l’iode 127.

L’iode 127 est de l’iode stable, il reste indéfiniment sous forme d’Iode 127.

L’iode 131

Par contre l’iode 131 est instable, il a tendance à se transformer. Par exemple si vous avez 1kg d’iode 131, une semaine plus tard il n’en restera plus que 500 grammes. On dit que sa demie vie est de 8 jours.
Plus un élément radioactif a une demie vie courte, plus il est dangereux. Les 500 grammes disparus se seront transformés (on dit désintégrés) en émettant des rayonnement appelés rayonnements bêta.
Si 500 grammes d’Iode 131 se désintègrent il y a émission de 17700000000000000000000000 rayons Bêta. C’est considérable !

Si vous portez une combinaison ou un masque, les particules radioactives (comme l’iode 131) se déposent sur la combinaison, il suffit donc de jeter votre combinaison (pas n’importe où évidemment) pour vous débarrasser des particules radioactives.
Mais pour les rayons bêta , c’est tout autre chose, ils sont capables de traverser la combinaison et vont tuer les cellules ou les transformer en cellules cancéreuses, c’est ce qu’on appelle l’irradiation.

La contamination à l’iode 131

Si vous respirez de l’air contaminé avec de l’iode 131, les atomes d’iode 131 vont venir se fixer dans votre thyroïde et une fois dans votre thyroïde, ils vont se désintégrer et vous envoyer dans toutes les directions des rayons bêta. Vous aurez très certainement un cancer de la thyroïde.
Il est possible d’éviter cela. C’est la raison pour laquelle on vous a sans doute distribué (si vous habitez près de Penly ou Paluel) des pastilles d’Iode 127.

Quand vous prenez votre pastille d’iode 127, l’iode 127 se fixe dans votre thyroïde et empêche ainsi l’iode 131 de s’y fixer, ce qui limite les dégâts liés aux rayonnements bêta.

Je vous laisse imaginer dans quelles conditions travaillent, les ouvriers et ingénieurs Japonais de la centrale de Fukushima, si leurs combinaisons les protègent relativement bien des particules radioactives, elles ne les protègent pratiquement pas des rayonnements. Étant donné qu’après les explosions des quantités très importantes de particules radioactives se trouvent dans ces centrales, et que ces particules se désintègrent en émettant des millions de rayonnements, je vous laisse imaginer ce que vont devenir toutes ces personnes.